where's my baby love?

random facts

10 avril 2009

peace of mind

IMG_4495

EST-CE BIEN RAISONNABLE?

STORY TOLD BY coco davenport - 12:31 - HYPE [0] - Permalien [#]

14 mars 2009

kill the lights

lastUne éternité que je n'ai pas updaté. Pourtant c'est dingue le nombre de choses qui a pu m'arriver. Entre ce nouveau job de rêve où j'ai envie de tuer tout le monde, mon nouveau régulier qui se révèle être de jour en jour un abruti fini et ma colocataire qui a décidé de me déclarer la guerre parce que, la connasse que je suis (j'invente rien, je cite) a tout ce qu'elle veut mais passe sa vie à geindre tandis que d'autres (genre elle) galère comme une tarée, je savais grave pas où donner de la tête. Alors pour faciliter les choses, je ne suis renfermée sur moi et j'ai fini par exploser. On m'a montré du doigt la pancarte exit après avoir insulté de tous les noms (oui bon d'accord je l'ai peut-être légérement giflé) une petite pouffiasse qui, d'après les bruits de couloirs, auraient tout pour devenir une nouvelle Kate Moss (moi je flanche plutôt vers rien du tout mais comme mon avis n'a aucune importance), j'ai envoyé valdinguer mon mec le jour où il a eu l'idée géniale de se ramener chez moi, valises en main, avec un grand sourire stylé "bon ben on s'installe ensemble" alors que voilà, j'aurai bien voulu être au courant, et j'ai jeté à la tête de ma coloc une préparation cookies pour avoir osé me chercher des noises alors que putain, je faisais rien de mal.

A terme je pense que je vais demander à me faire interner. Une très sage décision qui s'est offert à moi hier soir alors que je regardais Vol au dessus d'un nid de coucous. Et puis c'est pas comme si je connaissais pas. Une vieille habituée sauf que je m'étais barrée avant qu'on commence les réunions en rond, celles où on te demande quel est ton nom et ta position favorite. Quelque part je regrette pas, parce que c'est là-bas que j'ai rencontré mon inséparable. Ensemble, on avait même réussi à dompter quelques trucs qui nous pourrissaient bien l'existence à l'époque.

Je crois que j'ai besoin d'elle, là, tout de suite.


* FRIDA HYVONEN I DRIVE MY FRIENDS

STORY TOLD BY coco davenport - 19:31 - HYPE [5] - Permalien [#]

06 janvier 2009

backstage

IMG_2582Frances m'a demandé très sérieusement quand je comptais redevenir moi. J'ai trouvé cette remarque assez flippante sur le moment, laissant entre voir un petit changement dans ma personnalité. Ces derniers mois m'ont littéralement épuisé et je ne m'en cache pas. Mais j'étais loin d'imaginer que ça foutait autant les jetons à mes petits potes. Alors j'ai décidé d'arrêter là les confessions intimes qui tiennent en trois phrases bien bling bling qui font désormais la gloire des blogs pour quelque chose de moins tendu. Ca a l'air de prendre le chemin d'une résolution à vrai dire, et je vais essayer de m'y tenir, même si les promesses et moi, ça fait deux.

Pour l'occasion, ravalement de façade total, pas encore terminé pour l'instant. Quelques modifications à venir afin de rendre l'endroit ultra branché grâce à des photos de gens bourrés. J'ai toujours aimé ce genre de sites d'ailleurs. Voir ces jeunes filles en fleur qui font le sourire parfait dans des vêtements qu'elles auraient mieux fait de brûler. Pourtant je ferai mieux de me taire, avec ma grosse frange et mes cheveux blond platine, qui refuse de s'habiller avec autre chose que des vêtements de marque. Je crois que c'est surtout une déformation professionnelle, m'empêchant de porter quelque chose qui ne coûte pas la peau du dos. On a fait de moi un être profondément infecte. J'assume jusqu'au bout des doigts.

* VICTORIA TIBBLIN MAKE ME PRETTY

STORY TOLD BY coco davenport - 21:20 - HYPE [4] - Permalien [#]

30 décembre 2008

a bad day to live forever

IMG_6920Il m'a transmis une boîte. Dedans, des souvenirs par dizaine. Je n'ai pas eu la force de les regarder à nouveau, de peur de réveiller d'anciennes blessures. J'ai placé la boîte loin de moi, et j'ai tenté vainement durant la journée d'oublier l'endroit où j'avais bien pu la placer. Mais je devais me rendre à l'évidence, je ne pouvais pas tirer un trait aussi facilement. Je me suis jetée dessus, décortiquant pendant des heures et des heures le moindre élément retrouvé au fond de ce marasme qui rassemblait trois ans de ma vie. A la fois triste et joyeuse, une enfant perdue au milieu de la souffrance. Mais j'ai séché mes larmes, d'un revers de manche. J'ai finalement réussi à oublier.

Je me le devais.

* THE BEATLES WHILE MY GUITAR GENTLY WEEPS

STORY TOLD BY coco davenport - 17:55 - HYPE [2] - Permalien [#]

27 décembre 2008

russian dolls

IMG_6460J'aurai aimé être russe. C'est ce que je me disais souvent lorsque je voyais à mes côtés de sublimes créatures venant de l'Est. Celà ne m'a pourtant pas empêché de jouer dans la même cour que ces demoiselles pendant quelques temps, mais je ne m'y plaisais pas. Loin des stéréotypes engendrés par des créatures telles que Kate Moss, ou des corps minces et jeunes à en faire devenir les hommes des pédophiles potentiels, je m'ennuyais terriblement. Beaucoup de gens me regardent de travers, lorsque j'exprime cette vérité accablante. Le monde strass et paillette doit forcément être féerique et anorexique. Je m'en fiche, j'avais faim et je le disais haut et fort. Je me suis même fait virer d'un shooting pour ça. Parce que j'ai osé ouvrir ma bouche. Oui, il y a un stéréotype qui a cependant la peau dur, pour notre plus grand malheur: soit belle et tais toi.

* MGMT KIDS

STORY TOLD BY coco davenport - 23:56 - HYPE [1] - Permalien [#]

08 décembre 2008

cold war kids

IMG_6091last cigarette. piquée à flo
last alcoholic drink.  martini, à l'instant même
last car ride. hier
last kiss. il y a deux minutes
last good cry. en écoutant in utero
last book bought. der sandmann de hoffman
last book read. un peu de verlaine
last movie seen. l'ange exterminateur de luis bunuel
last beverage drank. coca zero
last food consumed. une pomme
last crush. le frère de ma coloc
last phone call. mister d (luv ya)
last tv show watched. californication (season 2)
last shoes worn. des bottes 60s
last song played. nirvana - dumb
last thing bought. un livre
last download. garbage
last soda drank. coca
last thing written. et si c'était à refaire?
last words spoken. je m'en branle je t'écoute pas.
last ice cream eaten. ça remonte loin
last webpage visited. le skyblog de la bogoss attitude

STORY TOLD BY coco davenport - 10:23 - HYPE [0] - Permalien [#]

06 décembre 2008

band of outsiders

IMG_5969write such pretty words
but life is no storybook
love is an excuse to get hurt
and to hurt

Le froid glisse sur ma peau. J'allume une cigarette et regarde d'un air absent ces jeunes filles en vitrine qui minaudent autour d'un Hot Chocolate made in Starbucks. J'attends sur un banc M. qui ne viendra pas. Je le sais d'avance mais je n'ai pu m'en empêcher. Des années que je n'avais pas remis les pieds dans cette grande ville. J'espérais sans doute qu'il ne m'avait pas oublié, peut-être même qu'il ne m'avait pas remplacé. Je suis conne de croire une chose pareil. Il avait vaguement balbutié un d'accord de circonstance quand je l'avais appelé. Sans doute qu'il ne savait pas trop qui était à l'autre bout du fil. Nous n'avons jamais été plus de simples amis, et je crois qu'il ne l'a jamais vraiment accepté.

J'ai attendu longtemps, avant de me perdre dans la foule, à moitié visible dans ma grande écharpe. Les illuminations de Noel me rendent chaque année un peu plus aveugle. Un mois à tenir...

* BRIGHT EYES LOVER I DON'T HAVE TO LOVE

STORY TOLD BY coco davenport - 17:15 - HYPE [0] - Permalien [#]

moon lady

IMG_4430Les choses paraissent plus simples de loin. C'est la raison pour laquelle je suis partie sans lui dire au revoir. Dans le silence, sur la pointe des pieds. Un mot griffonné à la hâte, posé sur la table. Un je t'aime qui s'envole et qui ne laisse aucune trace. Je ne trouvais pas ça idiot sur le moment. Même qu'il s'agissait à mon sens de la meilleure décision que j'avais pu prendre depuis bien longtemps. Je ne trouvais pas ça lâche. Je trouvais ça raisonnable. Un geste égoiste qui trouvait grâce dans ma tête. Je n'avais pas peur, j'étais brave et sage. Pas comme avant. Je ne m'en voulais pas. Je devais le faire.

Et puis j'ai fermé la porte. Mes larmes se sont mises à couler. Depuis, je n'oublie pas. A des milliers et des millers de kilomètres, mon coeur se serre encore à la moindre pensée.

* NAT JOHNSON DIRTY ROTTEN SOUL

STORY TOLD BY coco davenport - 13:39 - HYPE [0] - Permalien [#]